Le 25 novembre à Paris : lutte contre les violences faites aux femmes

Journée internationale de lutte contre les violences faites aux

femmes

Le 25 novembre 2017

Atelier contre les violences faites aux femmes avec des écolières au village Hezoua dans le sud Tunisien

L’Association des Tunisiens en France (ATF), l’Association démocratique des Tunisiens en France (ADTF), la Fédération des Tunisiens pour une citoyenneté des deux Rives (FTCR), le Réseau Euromaghrébin citoyenneté et culture (REMCC)

Organisent une Conférence – Débat sur le thème

« La nouvelle loi intégrale portant sur la lutte contre les violences faites aux femmes en Tunisie, et son impact sur le monde arabo-musulman »

Une première dans le monde arabo-musulman.

La loi Tunisienne du 26/07/2017 renforce la protection des victimes et abolit les dispositions rétrogrades du code pénal. Ainsi toute agression n’est plus une affaire privée.

Le texte introduit « la reconnaissance de toutes les violences, physiques, morales, sexuelles, économiques, etc… qui ne sont plus une question privée, mais deviennent une question d’État ; et pour preuve, le retrait de la plainte n’arrête plus les poursuites », (déclare la députée Bochra Belhaj Hamida à l’AFP).

Ainsi l’auteur d’un crime sexuel sur une mineure, n’a plus la possibilité d’échapper aux poursuites judiciaires « en épousant sa victime ». Cette loi est une consécration de l’article 46 de la constitution de janvier 2014.

La loi intégrale traite de la prévention, la sanction, l’accompagnement des victimes et la reconnaissance de leurs droits. Le texte de cette loi est fondateur car il procède d’une nouvelle approche pour aborder les problématiques sociétales et intègre ces trois dimensions : Il ne s’agit pas seulement de sanctionner mais de prévenir et d’accompagner.

Le 25 novembre 2017 de 18h30 -21h30

Maison des associations du 10ième, 206, Quai de Valmy, 75010 Paris;

Métro: Louis Blanc, (Ligne 7) – Métro Colonel Fabien et Jaurès (Ligne 2)

Intervenantes

Me Donia BEN OSMAN ép. HANAYEN Avocate, militante de l’Association des femmes tunisiennes pour la recherche sur le

développement (AFTURD)

Mme Nadia CHAABANE Ancienne membre de la constituante tunisienne, et ancienne Secrétaire générale de l’ATF
Mme Samia DOLA ép, BEN JAAFAR Juge, Centre d’études juridiques et judiciaires Ministère de la Justice de Tunisie
Me Radhia JERBI Avocate, Présidente de l’Union Nationale de la Femme Tunisienne
Mme Radhia OUEZINI ép. Ben Haj ZEKRI Ancienne Présidente de l’Association des femmes tunisiennes pour la recherche sur le développement (AFTURD)
Mme Bahija OUEZINI groupe femmes – FTCR

Modératrice Mme Sanhaja AKHROUF militante féministe et associative

Avec le soutien de :

CGET

Mairie de Paris

Mairie du 10ième arrondissement de Paris

Maison des Associations de Paris 10ème

 

 

ADHESION