Onu-Sida : Les projecteurs sur la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord

Dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, l’épidémie de VIH, pourtant rarement mise en lumière, s’accroît régulièrement.

Continuer la lecture de « Onu-Sida : Les projecteurs sur la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord »

Le sida : se protéger

Le SIDA : On n’en meurt si on ne suit pas de traitement

QU’EST-CE QUE LE SIDA ?

Le sida est une maladie très grave, qui n’a pas encore de vaccin.

Quel que soit notre âge, notre sexe, notre culture, ou notre religion, nous pouvons tous être malade un jour ou l’autre sauf si nous avons des rapports sexuels protégés (préservatifs).

Mais aujourd’hui des traitements très efficaces existent qui ne guérissent pas, mais permettent de vivre quasi normalement pendant plusieurs années. A condition de se faire soigner très tôt après la contamination. 

 

COMMENT SE TRANSMET LE VIRUS DU SIDA ?

 

Dans la majorité des cas, 

 

·                                         par des relations sexuelles sans préservatif, féminin ou masculin (contamination par le sperme et les sécrétions vaginales),

·                                         par une transmission sanguine dans les pays où les transfusions ne sont pas sécurisées, ou par un contact de plaie contre plaie, ou par un partage de seringue contaminée,

·                                         de la mère à l’enfant : au cours de la grossesse, de l’accouchement et par l’allaitement, en cas de non-traitement.

 

 

COMMENT SE PROTÉGER DE LA CONTAMINATION DU SIDA ?

 

·                                  en utilisant un préservatif (masculin ou féminin) lors de chaque rapport sexuel ;

·                                  en utilisant un matériel d’injection désinfectée (seringue, cuillère, eau de préparation) à chaque injection ;

·                                  en ne partageant pas le matériel d’injection.

 

 

QU’EST-QU’ÊTRE SÉROPOSITIF–VE ?

Lorsque l’on se fait contaminer, le virus entre dans le corps et reste silencieux pendant plusieurs années. La personne ne ressent aucun symptôme : on dit qu’elle est séropositive. La personne devient contaminante alors qu’elle ne ressent aucun trouble. Ce qui explique que souvent une personne contaminée peut ignorer qu’elle est séropositive. Or, plus tôt on le sait, plus tôt on peut se faire soigner, ce qui retardera l’arrivée de la maladie de plusieurs années. Aujourd’hui, avec des traitements, on peut avoir un enfant sain, même si l’on est séropositif-ve.

 

Quand on est séropositif-ve, le virus se multiplie silencieusement dans le corps, et détruit les défenses immunitaires qui permettent au corps de se défendre contre les maladies ; Après plusieurs années de contamination et en cas de non-traitement, on attrape plusieurs maladies qui peuvent avoir une issue fatale. 


 

DÉPISTAGE

Le seul moyen de savoir si l’on est contaminé est de faire un test de dépistage par une analyse de sang. Ce test est gratuit et confidentiel dans tous les centres de dépistage anonyme et gratuit de votre quartier (centre CDAG ) ou bien avec une ordonnance de votre médecin traitant. Il s’agit d’un bilan sanguin qui permet de détecter la présence de virus dans l’organisme, et donc de dire s’il y a eu ou non contamination par le VIH.

 

En cas de doute il faut consulter, si possible avec votre partenaire, le plus tôt possible, le service des urgences de l’hôpital, votre médecin traitant, le médecin de la consultation de dépistage anonyme et gratuit (le CDAG) le plus proche de chez vous en évitant de dépasser un délai de 48 heures.

 

Le médecin peut, selon l’évaluation du risque, prescrire un traitement d’urgence pour tenter d’empêcher l’infection dans certains cas. 

 


LE VIRUS DU SIDA NE SE TRANSMET PAS DANS L’ENSEMBLE DES GESTES DE LA VIE QUOTIDIENNE

 

·                                  Boire ou manger avec une autre personne n’est pas contaminant

·                                  Embrasser, toucher une autre personne, dormir à côté d’une autre personne n’est pas contaminant

·                                  Aller au hammam ou à la piscine n’est pas contaminant

·                                  Les moustiques, les insectes et les animaux domestiques ne sont pas contaminants

·                                  Consulter un médecin ou un dentiste n’est pas contaminant

·                                  Donner du sang  n’est pas contaminant

·                                  Et surtout, les seringues à usage unique et les rapports protégés ne sont pas contaminants